agence web alsace

Historique Académie Mali - Bamako

icon

Juin 2006
Les aventures de Beveren et de l’Académie d’Abidjan finies et donnant lieu à des litiges, comme le recommande le fameux poème de Rudyard KIPLING, l’aventure académique va recommencer ou continuer non pas sans un soupir et sans un sou, mais presque. Le choix se porte sur le Mali et sa capitale Bamako. Pourquoi le Mali ? Pour au moins deux raisons. L’ami Faouzi nous a présenté le tout nouveau président de la fédération de football du Mali qui n’est autre que Salif KEITA adversaire avec St Etienne de Jean Marc Guillou quand ce dernier jouait encore à Angers. Et puis le Mali, devrait constituer un potentiel quasi équivalent à la Côte d’Ivoire. Un accord est rapidement trouvé avec un club Malien, le Réal de Bamako. Le recrutement commence donc en novembre 2006.

Janvier 2007
Les premiers éléments de la promo 1 sont trouvés, mais les infrastructures sont loin d’être terminées.

Août 2007
C’est l’entrée dans le bâtiment 1 de l’Académie. Le terrain est bien vert mais l’herbe est encore tendre. Qu’importe les grands débuts ont lieu sur le nouveau terrain de l’Académie.

Août 2008
C’est le premier tournoi de la promo 1. Déjà, ces gamins se sont taillés une réputation lors des matches amicaux disputés les samedis matins. Ils affrontent des jeunes de 55 kilos avec la possibilité d’avoir pour chaque équipe deux éléments allant juqu’à 60 kilos. Premier trophée gagné haut la main. Dans le même temps les petits du Ghana (orphelins d’infrastructures et hébergés au départ à Bamako) font un premier tournoi contre des 40 kilos et les plus petits de la promo une du Mali leur prêtent main forte.

Mai - Juillet 2009
On organise un tournoi (poids maximum 35kg) pour recruter le noyau de la promo 2. Lambert Amuah le fidèle lieutenant de la première heure, fait venir une équipe d’Abidjan avec des joueurs déjà triés sur le volet. En septembre, suite à ce tournoi, entrent 11 joueurs dont 5 d’Abijan pour former le noyau de la seconde promotion.

Juin 2010
Le rez-de-chaussée du second bâtiment est fait. On accueille une douzaine de gamins venant de diverses académies (Thailand, Algérie, Ghana, Vietnam, Egypte, Ghana)… La plupart d’entre eux se voit pour la première fois mais sur le terrain, il parle le même langage celui du jeu “académique”. On remarque qu’une complicité plus grande s’instaure entre algériens et Egyptiens alors que les deux équipes nationales viennent de vivre des rencontres pour le moins heurtées. Il est probable que dans quelques années les rencontres internationales entre ces deux pays soient beaucoup plus teintées d’amitié.

Août 2010
C’est au tour des joueurs et entraîneurs de l’Académie de Belgique de venir passer un mois à Bamako. Les oppositions sont intenses et feront du bien à tout ce petit monde. Une tournée intérieure est organisée sur le pouce. Les Belges découvrent la rudesse du pays des Dogons en allant vers Mopti, la Venise africaine. Mais ils découvrent aussi la puissance et la force physique d’adultes composant les équipes maliennes qu’ils rencontrent.
En 2010, nous jouons toujours pieds nus. Beaucoup de joueurs de la promo une sont en passe de réussir le degré 3 et bientôt ils vont pouvoir jouer à onze avec des chaussures.
Encore un couple d’années et le Mali, à l’image de la Côte d’Ivoire en 2000, entrera dans une autre dimension en matière de football avec les premiers pensionnaires de l’Académie. L’histoire du football de la Côte d’Ivoire, elle, est en train de montrer un football qui d’année en année sort de cette dimension “académique”. Il n’y a qu’à constater la forte dégradation du jeu et le désamour du public envers les équipes locales, pour anticiper ce qui va se passer dans quatre ans pour son équipe nationale.

Janvier 2011

Depuis août 2007, cela fait 3 ans et demi que les premiers pensionnaires sont entrés et un peu plus d’un an que la seconde promotion les a rejoints. Nous avons étendu les travaux du deuxième bâtiment afin de pouvoir récupérer les quelques mille mètres carré de la dalle et pour cela étudier la couverture en forme d’une portion de cylindre et notre brigade d’entretien a été chargé de réaliser le gros ouvrage. Ces gros travaux sont en cours et l’objectif est de réaliser la couverture avant la prochaine saison des pluies. Cette pluie comme d’habitude, après les fortes chaleur de mars - avril, arrive en mai - juin et durera jusqu’à septembre.

Août 2011

Nous avons organisé un grand tournoi de 30 - 34 kg en vue de recruter en fin d’année le noyau de la promotion 3. Il y a près de 50 équipes qui se sont inscrites. Monsieur Mamadou Wad, le professeur, fera un gros travail et plusieurs bases pour segmenter la compétition avant d’arriver aux 14 meilleures équipes réparties en deux groupes. 4 mois plus tard, au terme d’un dernier championnat avec les 8 meilleures équipes, 8 garçons étaient retenus pour constituer le premier noyaux de cette promotion 3.

Janvier 2012

L’année commençait avec en perpective, pour la première promotion, un premier tournoi hors du Mali. La participation à ce tournoi était conditionnée à la réussite d’objectifs précis pour chaque éléments de la promotion 1 au niveau des degrés. Ces objectifs ne furent pas atteints et en plus des erreurs dans les dates de passeports nous on fait annuler cette participation. Heureusement, car quelques jours plus tard on appris que le Mali était déstabilisé par un coup d’Etat ne permettant plus l’obtention des visas nécessaires. Pour la première fois, certain garçons de la première promotion en formation dans une académie, profitant de l’absence de JMG, se permirent de renâcler déçus de ne pouvoir participer à ce tournoi. Le retour de JMG va certainement engendrer quelques grincement de dents…